11870843_818947858219313_3046297924797881944_n

 

Aujourd'hui, je vais vous parler des nymphes. Leur nom signifie "femme féconde". Elles sont les créatures de l'eau vivant dans les différents milieux aquatiques, mer, océan, fleuve, rivière, lac, étang... Suivant leur lieu de vie, elles peuvent être appelées différemment.

 

Les nymphes vivant dans les eaux courantes telles que les rivières, les fleuves, les ruisseaux, les sources et les fontaines se font appeler les Naïades. Dans la mythologie Grecque, elles seraient les filles de Zeus et de mères Satyres et des Silènes. Ce sont également elles qui ont élevé Hermès et Dionysos.

Les Naïades prennent l'apparences de jeunes femmes sublime attirant a elles de beaux jeunes gens. Il est également dit que lorsqu'une Naïade jette son dévolu sur un humain, ce dernier ne revient plus jamais dans son monde. Il était donc coutume de ne pas trop s'approcher du bord des rivières, et des sources pour ne pas tomber sous leur charme.

Les Naïades veillent également sur la bonne tenue des fontaines, elles font ainsi office de fée des fontaines. C'est pour cette raison que de nombreuses fontaines leurs sont dédiées "Fontaine des Fées", Fontaine des demoiselles"… Elles aimaient faire leur toilette dans l'onde pure des eaux de la fontaine mais ont horreur d'être épiées. Si un malheureux venait à le faire, la Naïade quittait à jamais la fontaine après s'est cruellement vengée des fautifs. Par contre, elles appréciaient qu'on leur fasse certaines offrandes, qui aux yeux des mortelles avaient peu de valeur mais pour elles étaient sans prix.

Celles qui vivent dans les océans et les mers se font appeler les Océanides ou Néréides. D'après les dires d'Hésiode, les océanides seraient au nombre de trois milles. L'océanide Doris enfanta à son tour avec Nérée cinquante néréides symbolisant les vertus et la justice. Elles sont très nombreuses en Méditerranée et en mer Égée personnifient les mouvements des vagues et les différents états de la mer. Les néréides, tout comme les sirènes, possèdent une voix merveilleuses dont elles font usages pour leur seul plaisir de leur père Nérée. A l'opposée des sirènes, elles ne désirent pas la mort des marins par leur chant au contraire, elles en sont les protectrices.

 

Les Dryades sont des nymphes qui président aux bois et aux arbres, et plus particulièrement aux chênes. Elles incarnent la force végétative des forêts. Contrairement aux autres nymphes qui représentent l'eau, celle-ci sont plutôt proche de la terre.

Contrairement aux Hamadryades qui naissent avec l'arbre et meurent en même temps que lui, les Dryades peuvent s'éloigner de leur arbre. Elles ressemblent à de très belles jeunes filles dont leurs bras et jambes dessinent des arabesques imitant ainsi le tronc de l'arbre.

 

Zeus fut élevé par une Nymphe, Mélissa. Les nymphes sont les nourrices des Dieux. Elles sont également les protectrices des jeunes filles et des fiancées. Elles préservent la santé et inspirent les prophéties.

Les Nymphes sont d'apparence féminine et sont associées à la sensualité, l'érotisme et la sexualité. Elles sont souvent représentées nues ou à demi nues, tenant entre leurs mains une coquille ou une urne d'où s'échappe l'eau de la source à laquelle elles président.

L'"heure des nymphes" est la cinquième heure du jour (c'est-à-dire 11h du matin), est traditionnellement l'heure du bain. Les nymphes ne sont pas immortelles mais elles avaient une espérance de vie beaucoup plus longue que les humains. D'après certains elles pouvaient vivre entre 9 620 ans et 933 120 ans.

Elles sont dotées du pouvoir de prophéties et sont versées dans les sciences secrètes.

 

D'après Karl Grünt, il existe autant de nymphes qu'il y a d'eau sur la Terre. Elles étaient présentent partout où il y avait de l'eau. Autant dans les rivières, mers, lacs, océans, fleuves mais également dans les sols humides, les nappes phréatiques. Il y a aussi de l'eau dans l'air sous forme de vapeur et de nuage.

 

Dans la Grèce antique, les éphidryades (nymphes des eaux) se décomposaient en océanides (nymphes marines), en naïades, en écrénées et pégées (nymphe des fontaines), en potamides (nymphes des fleuves), et en limnades (nymphes des lacs). Ils existaient aussi les uranies (nymphes célestes), les épigées (nymphes terrestres), les oréades (nymphes des montagnes), les nappées et les auloniades (nymphes des vallées), les mélies (nymphes des prés), les dryades et les hamadryades (nymphes des forêts) et les corycides (nymphes des grottes).

 

☽☼☾ Article © Allyenor ☽☼☾ 

Source : La petite Encyclopédie du Merveilleux, d'Edouard Brasey
Les Esprits élémentaires, de Karl Grünt