Digitalis_purpurea_Koehler_drawing

Digitale pourpre - Digitalis purpurea (Scrofuliacée)

TOXIQUE

 Description :

La Digitale Pourpre est une plante vivace, dont les tiges sont teintées de pourpre, et dont les fleurs, tachetées à l'intérieur, vont du rose pâle au rose vif. Les tiges qui peuvent atteindre 1 m de haut, voire plus, portent des feuilles étroites finement dentées. Les autres variétés de Digitale se distinguent par la couleur de leurs fleurs : brun rosé clair pour la Digitale laineuse et jaune à blanc pour la Digitale jaune. Ces Digitales possèdent des propriétés et des concentrations de digitoxine et de digitaline différentes de la Digitaline pourpre dont je parlerai. La Digitale pourpre pousse naturellement sur les terrains siliceux, et on la trouve en grande concentration dans les Vosges, le Massif Central, les Pyrénées et la Bretagne.

Attention : Cette plante étant très toxique, il convient de ne l'utiliser que sur prescription médicale. De plus certains principes actifs de cette plante ayant tendance à s'accumuler dans le corps (comme la digitoxine), il faudra toujours adapter précisément la posologie et limiter la durée du traitement autant que possible. En cas de surdosage, la Digitale peut provoquer des nausées, des vomissements, des vertiges et maux de têtes, des diarrhées, des bourdonnements et des délires, une irrégularité et un ralentissement du coeur, et enfin une fibrillation cardiaque (dont les séquelles en cas de survie sont équivalentes à celles d'un arrêt cardiaque).

 

Propriétés Médicinales :

On utilise uniquement les feuilles récoltées à la floraison sous forme pulvérisée, 0.40 g de feuilles équivalant à 1 mg de digitaline cristallisée. La Digitale est un tonicardiaque majeur : elle ralentit, régularise et renforce les contractions cardiaques. Indirectement, elle a aussi une action diurétique et hypertensive. La Digitale pourpre est indiquée principalement dans les cas d'affections cardiaques graves telles l'insuffisance cardiaque, l'asystolie, l'arythmie, la tachycardie ; mais aussi contre l'oligurie, les oedèmes, l'ascite, l'hydropisie et l'anasarque.

Attention : La Digitale est totalement contre-indiquée en cas d'aortite, d'embolie récente, d'anévrisme, d'hémorragie cérébrale, de maladie de Basedow, d'urémie ou de typhoïde.

La plante est utilisée directement sous forme de poudre de feuilles, ou bien sous forme d'infusion à hauteur de 0,40 g de feuilles pour 120 g d'eau bouillante qu'on laisse infuser pendant 2 h, ou encore sous forme de macération de 0,40 g de feuilles pour 300 g d'eau froide qu'on laisse tremper pendant 12 h avant de filtrer. L'infusion et la macération sont à prendre en deux fois au cours de la journée. La Digitale peut aussi être prise sous forme de pilules ou de cachets de 0,05 g de feuilles pulvérisées, à hauteur de 2 à 8 prises par jour, ou sous forme de teinture à 10 % à hauteur de 25 à 100 gouttes par jour.

La Digitale entre dans la composition du vin de l'Hôtel Dieu (dit aussi vin de Trousseau), qu'il faut prendre à hauteur de 2 à 3 cuillérées à soupe par jour, pour son action tonicardiaque et diurétique.  En cas d'insuffisance cardiaque, on peut prendre 5 à 10 gouttes d'intrait de Digitale en solution à 10 % pendant 10 jours. En cas d'asystolie, ce même remède peut être utilisé en une seule prise de 50 gouttes.

Pour soigner les cardiopathies, l'hydropisie ou les néphrites, vous pouvez prendre 2 à 6 pilules de Lancereaux par jour. Ces pilules sont composées de Digitale, de Scille et de Scammonée à parts égales pour un poids total de 5 g, diluées dans du sirop de gomme en quantité suffisante pour faire 100 pilules.

 

 Magie et Sorcellerie :

  • Genre : Féminin

  • Planète : Vénus

  • Élément : Eau

  • Déités : Les élémentaux

 

Propriétés Magiques :

La Digitale est surtout connue et utilisée pour son pouvoir de protection. Pour protéger votre maison et votre terrain, faites-en pousser dans votre jardin.

Dans le passé, les femmes du Pays de Galles utilisaient les feuilles de la Digitale pour faire une teinture noire, avec laquelle elles avaient l'habitude de peindre des croix sur le seuil de leur maison. Cela empêchait les démons d'entrer et les éloignait de la maison.

 

Informations récupérer sur différents sites Internet