3090260057_1_3_JW9a3Kui

Vénéré en Arcadie, ce dieu dont le nom veut dire " tout " en grec, protégeait à l'origine les troupeaux, les chevriers et les bergers. Il est le Dieu des champs, des pâturages et des bois.

Ses parents seraient Zeus et Callisto ou Oeneis ou Thymbris ou Hybris (Personnification de la Démesure et de l'Insolence) ; Hérodote le tient pour le fils d'Hermès, déguisé en bouc, et de Pénélope (dryade du mont Cyllène) ; on le dit aussi fils d'Ulysse et de Pénélope, ou fils d'Hermès et d'une fille de Dryope (hymne homérique 19) ou d'Ouranos et de Gaia et bien d'autres.

Son apparence monstrueuse avec sa tête et ses pieds de bouc, son torse velu d'homme faisait fuir la plupart des êtres. Dieu de la fécondité, à la fois brutal dans ses désirs et terrifiant lors de ses apparitions. Comme tous les dieux sylvains il s'amusait à faire peur aux voyageurs qui s'égaraient dans les bois. Il les épouvantait souvent par ses brusques apparitions d'où l'expression de "terreur panique". 

pan_1_lg

L'un de ses attributs était la flûte syrinx née de la transformation de la nymphe Syrinx en roseaux alors qu'elle cherchait à lui échapper. Musicien, il tentait de séduire les nymphes des bois en jouant quand elles dansaient, mais Pan, à cause de sa laideur, était éternellement repoussé. Il conquit cependant les nymphes écho et Séléné en échange d'un troupeau de bœufs blancs.

Par la suite il mit au point d'autres instruments de musique comme le chalumeau ou la flute de Pan.

Les lieux de prédilection de Pan étaient les montagnes, les grottes et tous les lieux sauvages, mais son endroit favori était l'Arcadie où il était né. L'origine du mot panique vient de la peur qu'il suscitait auprès des voyageurs.